Il y a toujours – non pas une solution – mais des solutions ! Certaines sont idéales, d’autres nécessitent quelques compromis ou de changer des habitudes. Prétendre qu’il est facile de rebondir professionnellement reviendrait à nier l’évidence. Cela nécessite du travail sur soi, d’accepter de se questionner sur sa vie pour revisiter ses priorités et beaucoup de persévérance. Et oui, avec un accompagnement professionnel centré sur l’humain, il est possible d’effectuer un point de situation du panel de ses compétences, intérêts et valeurs, afin d’évoluer vers une nouvelle activité pleinement épanouissante. Avec le recul, la plupart de nos candidats disent avoir gagné au change et très souvent en qualité de vie. Embarquez dans la success story de quatre d’entre eux !

Stop au fatalisme !

« A mon âge, je ne vais jamais m’en sortir, mon domaine est sinistré, je ne suis pas capable de faire autre chose, je n’ai pas assez de diplômes pour intéresser un employeur… ». Ce découragement nous l’entendons au quotidien, nous autres professionnels de l’outplacement dont c’est le métier d’accompagner les personnes en recherche d’emploi. Sommes-nous pour autant immunisés contre leur souffrance lorsqu’ils ont le sentiment qu’ils ne s’en relèveront pas ? Bien au contraire, nous avons développé une empathie hors norme, faite d’un savant dosage d’expertise et de recul, qui nous permet de les accompagner positivement dans les moments difficiles et de leur insuffler notre énergie vitale tout au long de leur cheminement. Nous les motivons à ne jamais renoncer et à se concentrer sur la valorisation de leurs compétences pour s’ouvrir des alternatives pertinentes auprès des recruteurs avec lesquels nous entretenons des liens vertueux.

Des artisans de l’âme

Pour bien aider l’autre, il faut déceler la perle qui sommeille en lui et mettre en lumière son unicité. Cerner avec finesse et justesse sa personnalité et ses valeurs, comprendre ses motivations en profondeur et apprécier ses qualités. Qu’est-ce que vous aimez faire et qui vous passionne ? Qu’est-ce qui donne du sens à votre travail ? Quelles tâches vous motivent vraiment ? De quels accomplissements êtes-vous particulièrement fier ? De quel métier rêviez-vous dans votre enfance ? Ces questions semblent simples, en réalité elles ne le sont jamais, tant la vie nous amène parfois à emprunter des voies qui nous éloignent de nos inclinaisons naturelles. Tels des artisans de l’âme humaine, nous considérons l’unicité et la richesse de chaque personne pour qu’elle prenne conscience de son immense potentiel. Et de ses réelles envies au-delà de ses préjugés et des attentes d’autrui.

Des efforts gagnants

Pour chaque personne, l’accompagnement se doit d’être différent. Certains veulent aller très vite, comme pour ne pas avoir à affronter des dilemmes intérieurs qui les pénalisent par la suite lors des entretiens d’embauche. D’autres ont besoin de temps pour faire la part des choses, pour décrypter des envies parfois contradictoires et réaliser que certains freins viennent plus d’eux que de l’extérieur. Nos consultants ont tous rejoint Oasys parce que nous privilégions l’attention et l’écoute portée à chacun de manière unique. Seule une approche qualitative permet un épanouissement dans la durée, tant professionnel que personnel. Relever ce défi nécessite des efforts, des outils et une stratégie de positionnement ultra efficace pour parvenir à ses fins sur un marché du travail très exigeant. Rien ne tombe du ciel comme par magie !

4 success stories qui ne sont pas des fake !

Prétendre qu’une personne rêvant d’être astronaute peut le devenir du jour au lendemain à 58 ans, c’est évidemment un fake ! Alors, embarquez plutôt dans le vécu de deux femmes et deux hommes qui viennent de réussir leur transition professionnelle aux quatre coins de la Romandie à force de persévérance et d’énergie.

VAUD:

De l’ingénierie des télécommunications à l’enseignement secondaire : désireuse de quitter l’industrie, une candidate de 49 ans a admirablement su exploiter ses talents de pédagogue pour se diriger vers l’enseignement qui l’avait toujours attirée. Elle a capitalisé sur les formations qu’elle dispensait chez son dernier employeur et qui lui procuraient beaucoup de satisfaction. Elle a relevé ce défi ambitieux grâce à sa grande persévérance et son intense travail de transfert de compétences. Le développement de son réseautage lui a permis de trouver un stage de dernière année, le tremplin pour cette nouvelle vie d’enseignante qui la ravit.

GENEVE:

De contrôleur financier dans le trading à un poste à responsabilité dans une fondation philanthropique : après avoir longuement exercé dans le trading des matières premières, un candidat de 55 ans a d’abord ciblé de manière légitime une fonction similaire dans cette industrie sans toutefois parvenir à faire aboutir ses entretiens avec plusieurs entreprises. Il s’est alors ouvert à une réflexion plus large en intégrant ses valeurs humanistes. Grâce à un positionnement clair et construit, il a rejoint avec bonheur une fondation suisse réputée où ses compétences en contrôle de gestion, comptabilité, ressources humaines et administration sont pleinement valorisées.

NEUCHATEL:

De chef des ventes dans les assurances à agent principal : l’expertise du domaine des assurances et le professionnalisme de ce candidat de 48 ans l’ont amené à s’appuyer sur le conseil du cabinet pour élaborer une stratégie de repositionnement dans un poste à responsabilité dans les cantons de Vaud, Neuchâtel et Berne en envisageant deux alternatives : l’indépendance comme courtier avec une prise de participation ou le développement de sa propre structure ; l’accès à une fonction de cadre commercial dans une grande banque ou assurance. Sur la base de l’étude de marché réalisée dans ces trois cantons, un positionnement percutant de ses compétences et de son expérience a été développé pour approcher de manière extrêmement ciblée les cadres dirigeants des secteurs et entreprises visées. Grâce à un discours et un dossier adapté à chaque interlocuteur pour mettre en évidence sa valeur ajoutée pour chacune des entreprises, ce candidat est parvenu à mener à bien son projet. Il œuvre désormais comme agent principal avec l’envergure de responsabilités souhaitée.

FRIBOURG:

De gestionnaire de compte client dans l’aéronautique à représentante du service client dans l’horlogerie : son expérience dans des industries exigeantes, telles que la pharma et l’aéronautique, ainsi que sa maîtrise des langues ont incité cette candidate de 28 ans à faire valoir ses compétences dans le domaine du luxe et de l’horlogerie qui l’attirait beaucoup. Suivant les conseils de sa consultante, elle a effectué des offres très ciblées et s’est inscrite auprès d’agences spécialisées dans ce secteur. C’est par ce biais et sur son instance qu’elle est parvenue à obtenir l’entretien décisif auprès de l’entreprise horlogère qu’elle convoitait. Preuve que la ténacité conjuguée à une stratégie de ciblage efficace ont permis de concrétiser cette heureuse évolution.

Retrouvez l’entier de notre Newsletter ici